Les dessous du fishing trip.

par Ludo  -  22 Octobre 2015, 18:21  -  #Divers

Les dessous de

 

Salut à tous

 

Un petit post qui n'a pas vocation à vous faire voyager, mais qui va tenter de répondre aux questions que l'on peu se poser quand on désire partir pour la première fois ou plus si affinités.

Ben oui, bien souvent on a économisé pendant plusieurs mois et il serait dommage que le retour se fasse la queue entre les jambes par ce que l'on a zapper un détail qui soudain ne l'est plus.

De toute manière bien souvent c'est le budget qui influe grandement dans les choix a faire. La facture peu vite grimper suivant les options retenues, et un mauvais choix peu avoir des répercutions pécuniaires importantes.

 

 # En premier lieu il faut se trouver une destination.

Pour cela le web est voter ami. Taper "partir pêcher à ..." dans un moteur de recherche permet de voir déjà ce qui se fait, d'avoir une première idée des tarifs, des destinations.

Les magasines halieutiques sont aussi une bonne source pour se trouver un terrain de jeu. Bien souvent un article est consacré à une destination. Certains sont même spécialisé dans le trip tel Partir pêcher ou Voyage de pêche.

Les forums et les blogs sont aussi une bonne source d'info. Ils donnent accès aux ressentis des fisheurs globtrotters, les déçus, les moins déçus et ceux prêt à en découdre de nouveau.

 

20151022_182836 (2)

 

 # Partir avec une agence de voyage ou en free-lance?

Là aussi il y a a boire et a manger.

Certaines agences s'occupent de tout, visa, réservation de véhicule à l'aéroport, interprète, transfère vers le camp de pêche. D'autre non. Il est donc impératif de bien se renseigner. Il serait vraiment pénible pour vous de vous retrouvez à l'autre bout du monde sans pouvoir vous faire comprendre. Il y a encore des pays où l'Anglais n'est pas ou peu parlé.

L'agence a un autre avantage, c'est l'assurance. Bien souvent, ce n'est pas toujours le cas non plus, en cas de pépin vous avez un interlocuteur.

En free-lance c'est moins chère, et encore, mais pour les visa, les réservations, les vols, c'est à vous de vous démerdez.

 

 # Quand partir?

La aussi il faut bien se renseigner. Suivant la destination et les espèces visées, la période souhaitée ne correspond pas forcément. Un coup de fil à l'agence ou un contact via FB aux guides sur place permet d'avoir des infos fiables.

Partir au brochet sur un lac alors qu'ils sont en pleine période de fraie, va vous compliquer l'affaire sérieusement.

Attention cependant, certaines agences sont prêtes à tout pour vous vendre du rêve avec n'importe quel baratin. Dans tous les cas, si on vous annonce une pêche de bass au popper au mois de Février en suède, méfiance y a anguille sous roche.

 

DSCN2086

Carton plein en sortie de fraie sous le soleil Espagnole

 

# Guide ou pas guide.

Question cruciale une fois de plus qui dépend, encore du budget.

Prendre un guide pour la semaine permet de gagner un maximum de temps. 6 jours de pêche c'est court et si vous en passez déjà 3 à chercher les fishs. Il connaît la tenu des poissons, les leurres qui marchent sur le moment. De plus, si vous n'avez pas l'habitude de la navigation sur les grands biotopes, sa connaissance des lieux est un précieux atout question sécurité pour vous et le matos loué sur place.

Puis il partage ses connaissances et ça , ça vaut de l'or.

Attention tout de même, si le lac est sur OF il aura beau se démener dans tous les sens, il ne fait pas non plus sauter les poissons dans le bateau.

Un guide pour la journée c'est bien, mais on peu rester sur sa faim, quoi que ça dépend du guide. Déjà rien que le temps de vous faire à la pédagogie du guide.

Pas de guide du tout, a vous l'aventure, mais attention en cas de pêche difficile, ça peu vite tourner au capot à répétition et gâcher un séjour.

 

20151016_153032

Vous faire prendre du fish c'est son métier

 

# Avec qui partir et à combien?

Pour ce coup la, le pognon influera un minimum dans la balance. Partir à 5 ou plus c'est bien pour réduire le coût du séjour, mais attention à l'organisation et à la logistique de tout ça.

Attention aussi avec qui vous partez. Un séjour de pêche c'est des vacances avec les copains on sait toujours avec qui on part on ne sais jamais avec qui on rentre.

Si vous vous entendez bien avec vos potes au bord de l'eau 4heures, faut savoir que là, vous allez vivre ensemble pendant 6/7 jours. de plus certains on l'esprit de compétition un peu trop développé et vivent mal la grosse branlé à l'autre bout du monde.

 

Portugal 2012 (147)

Moi je parts avec mon frangin

 

# Destination mono espèces ou multi espèces?

La c'est une question crucial. Si elle ne le parait pas à l'aller au retour ça peu être autre chose.

Mono espèce, si un mauvais coup de météo arrive et cale les fishs, au revoir les rêves de carton. J'ai eu le cas au Portugal, en 2013, le lac avait monté de 3m en quinze jours suite à de pluies incessantes, ce qui a eu pour effet de faire redescendre les bass à 30m de fond avec les conséquences que l'on imagine.

Multi espèce permet au moins de se rabattre sur un autre fish et de sauver une partie de son séjour. Puis vous n'êtes pas à l'abris d'une agréable surprise avec un fish inconnu.

 

 # Spécimen hunting ou destination nombre?

Ça c'est une question à poser à l'organisation ou l'organisateur du séjour.

En mode spécimen hunter, il faut s'attendre a prendre de carreaux, pêcher une journée complète avec une ou deux frappes. Renter avec seulement 1 ou deux poissons, voir rien du tout.

Destination nombre, ce sont souvent des poissons plus petit qui sont visés, bien qu'il soit possible de faire de belle prises. Les touches sont nombreuses et permettent de faire exploser rapidement le score, surtout si vous êtes plusieurs.

 

Kazakhstan 2014 056

Là, c'est bel et bien du nombre

 

# Votre matos ou pas?

Pour ce point c'est à vous de voir, mais il vaut mieux se renseigner avant au près des compagnies aérienne du coût de transport des cannes. La facture d'un billet d'avion peu vite grimper sur les vols low cost.

Attention aussi au poids de la valise, de 15 à 23 kilos suivant les compagnies. Je vous garantis que vous y arrivez vite avec 2 boites de buster et un équipement pêche complet.

Attention aussi à la voiture de location. Un rod case avec un fagot de mono brin ça prend vite de la place.

 

DSCN2054

Limite mais ça passe

 

Pour le prêt ou la location du matos, il peut y avoir une caution, généralement sur les destinations exo, où le matos chiffre rapidement.

Généralement les matos est de très bonne facture et même si il a beaucoup servi, il est rarement en très mauvais état. Autre point positif, vous êtes sûr d'avoir le matos adapté à la pêche du moment, la bonne couleur de leurre, la bonne puissance de canne.

 

Comme vous pouvez le constater, le budget amène beaucoup de questions et suivant les options choisies l'addition peut vite monter, mais à trop vouloir réduire les coûts, attention de ne pas pourrir le séjour avant de partir.

N'oubliez pas une chose, vous investissez dans un séjour pêche, pas dans du poisson garantis au bateau, ça reste de la pêche. J'espère surtout que cela va vous donner l'envie de vous lancer, car outre le voyage en lui même il y a toute la préparation qui met déjà bien en appétits.

Bon futur séjours à vous.

 

A++++++ Ludo (déjà entrain de regarder où il va l'an prochain.)

 

pavc3a9s-nb

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :